Bonjour à tous !

Aujourd’hui, dernier article sur mon séjour lotois et je vous emmène à Cahors, la ville principale du département, que vous connaissez surtout pour son vin.

Le vieux Cahors est enclavé dans une des méandres du Lot. Il y a donc de nombreux ponts qui vous permettent d’y aller dont le pont Valentré, qui est LE monument de la ville, son emblème en quelque sorte. Il enjambe le Lot du côté ouest de la ville. Juste à côté de ce dernier, il y a quelques pieds de vigne et une boutique dépendant du château Lagrézette, très bon vin de la région. Vous pouvez y faire des dégustations et quelques emplettes.

De l’autre côté du pont, prenez sur la gauche et marchez 200m environ, vous trouverez apparemment la très jolie fontaine des Chartreux. J’ai malheureusement découvert son existence lorsque j’ai récupéré le plan, après avoir traversé toute la ville. Je n’ai donc pas de photos à vous montrer.

Proche du pont côté ville, dans l’allée des soupirs, vous trouverez le départ du petit train qui sillonne la ville. Je ne l’ai pas fait, préférant marcher car, pour moi, c’est comme cela que l’on découvre le mieux une ville.

La vieille ville, quant à elle, est à l’opposé du pont. Il vous faudra traverser une bonne partie de la ville en passant par la rue du Président Wilson. La visite du vieux Cahors vaut le coup. Nous sommes partis de la place François Mitterrand et avons commencé par la cathédrale Saint-Etienne qui possède une magnifique coupole peinte. L’ensemble de la cathédrale mériterait quelques travaux de rénovation mais si vous êtes dans le coin, je vous conseille d’aller y jeter un œil. L’architecture extérieure est sublime et il y a un très joli cloître accolé à la cathédrale qui est ouvert gratuitement au public. Adorant les cloitres et trouvant ce genre de lieux plus que charmant, je ne pouvais pas louper ça !

Place François Mitterrand

   

Nous avons ensuite suivi les conseils du jeune homme de l’office de tourisme en passant par la rue de la daurade et le square Olivier-de-Magny. Il y a là une superbe bâtisse.

   

Nous avons ensuite pris la rue du Château mais on ne peut malheureusement pas voir ce dernier. Ne faites pas comme nous en descendant les escaliers de la rue Devia. Continuez plutôt tout droit. Vous arriverez à côté d’une église et de la tour Jean XXII. Cette dernière est l’unique vestige du palais où vivait le frère du pape Jean XXII. Elle ne se visite malheureusement pas.

   

La tour Jean XXII à gauche et au centre et la barbacane à droite (remparts de la ville)

Si vous n’avez rien contre le fait de marcher, vous pouvez encore pousser un peu plus loin jusqu’aux remparts de la ville, vers les places des consuls et Luctérius. Ici, se trouvent de jolies fortifications (barbacane) encore en bon état mais qui ne se visitent pas non plus.

Sachant que nous étions stationnés au sud de la ville, nous sommes retournés vers la cathédrale puis nous sommes allés voir les halles, les vieilles rues perpendiculaires à la rue Nationale, l’horloge monumentale et la maison Henri IV. Pour les amateurs des vieilles pierres comme moi, vous trouverez votre bonheur à Cahors.

   

   

Insolite ! Descendez dans le parking de l’amphithéâtre du côté de la place Mitterrand. Au premier sous-sol, vous trouverez les vestiges d’un amphithéâtre. Le parking a été construit autour. Dans un sens, cela est dommage que ce ne soit pas mieux mis en valeur mais c’est tout de même bien de les avoir préservés et de les laisser visibles au public.

Je finis, comme d’habitude, avec une petite vidéo de ma visite. En espérant qu’elle vous plaira et suscitera chez vous l’envie de vous rendre à Cahors.

N’hésitez pas à aller voir mes autres articles sur le secteur :

Bonne journée !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire