Bonjour à toutes et tous,

Aujourd’hui, nous allons terminer notre voyage en Martinique. Je vous emmène à l’extrême sud de l’île puis nous remonterons vers le nord par la côte est.

SAINTE-LUCE

Sainte-Luce est une jolie petite ville de bord de mer constituée de plusieurs petits quartiers et notamment celui de Trois Rivières, un des rhums de l’île. Hélas, la distillerie ne fonctionne plus et le rhum est fabriqué à la distillerie de La Mauny à Rivière-Pilote, légèrement au sud de Sainte-Luce et dans les terres.
Vous pouvez cependant vous arrêter à Trois Rivières pour faire une dégustation et y faire vos emplettes. Le lieu est plutôt joli et agréable.

Le Moulin de la distillerie de Trois Rivières

 

Distillerie La Mauny

Concernant le bourg de Sainte-Luce, il y a une rue commerçante, un joli petit marché presque les pieds dans l’eau (les accras et boudins de Véro sont délicieux) et le long de la mer, vous trouverez les restaurants. Je vous conseille d’aller y déguster une bonne langouste grillée. Par contre, il est conseillé de réserver ou d’y aller de bonne heure si vous voulez manger les pieds dans le sable. Personnellement, j’étais allée à Baraqu’Obama.

 

  

Pour ceux qui aiment se balader, un chemin longe la côte entre l’anse Mabouyas et Sainte-Luce. Vous pourrez aussi vous poser sur une des jolies plages que vous allez trouver sur votre chemin. Attention, la mer peut être plus agitée sur certaines de ces plages, notamment celle du Corps de Garde où il m’est arrivé de boire la tasse à plusieurs reprises alors que je sais pourtant bien nager.

 

 

La plage de Corps de Garde au coucher du soleil

L’ANSE FIGUIER

L’anse figuier fait partie de mes plages préférées. Il y a souvent du monde mais je trouve le cadre vraiment agréable. Je vous conseille fortement d’y aller en fin d’après-midi pour y voir un coucher de soleil. Je crois qu’il s’agit d’un des plus beaux couchers de soleil que j’ai jamais vu. Une vraie carte postale ! Pour le snorkeling, visez les rochers sur la gauche. Les fonds sont loin d’être aussi beaux que ceux de l’anse Dufour mais il y a une jolie variété de poissons.

 

SAINTE-ANNE

Sainte-Anne fait partie de mes coups de cœur de l’île. Pour commencer, il y a le marché dont celui aux poissons qui, si vous y allez au bon moment, vous mettra des couleurs plein les yeux. Le marché est très convivial et bien fourni.

Ici, le stand de la très sympathique Isabelle.

Prenez ensuite la rue qui longe la mer et remontez vers l’église. Cette dernière est dans l’alignement du ponton. C’est très joli à voir.

   

Si vous le souhaitez, vous pouvez emprunter le chemin du calvaire (il porte très bien son nom) qui se situe sur la gauche de l’église (photo au-dessus à droite). Une fois en haut, vous découvrirez le sanctuaire Notre-Dame de la Salette et surtout une vue magnifique sur toute la baie.

Pour manger, vous pouvez aller à l’Otantik au-dessus de la poste, sur la gauche. Me concernant, il était fermé mais un ami martiniquais vivant à Sainte-Anne me l’avait conseillé. La vue est en tout cas plus qu’agréable.
Pour les gourmands, arrêtez-vous à la boulangerie Chérie Doudou et achetez des pâtés aux fruits. Il s’agit de chaussons en pâte sablée fourrés avec de la confiture de goyave, banane, ananas ou de coco. Je vous assure que vous allez vous régaler. Vous pouvez acheter ces chaussons en grande surface mais alors niveau goût, si vous souhaitez comparer, commencez par ceux achetés en grande surface ! Une fois que vous aurez testé les autres, vous n’y reviendrez plus !

LES SALINES

Que dire ? Il s’agit de la plage la plus connue et sans doute la plus belle de l’île. Du sable blanc à perte de vue, des cocotiers, une vue sur le rocher du Diamant dans le lointain, des tables de pique-nique à l’ombre des arbres, des vendeurs de sorbets, jus de fruits… Un petit air du paradis donc. La plage étant très prisée des locaux le week-end, je vous conseille d’aller la découvrir le matin et en semaine de préférence.
Par mauvais temps, la carte postale n’est pas la même. Je vous laisse comparer.

 

Crédit photos : @coco_2509

L’ETANG DES SALINES

Il s’agit d’une zone humide fragile. Autrefois, on y produisait du sel, d’où son nom. Le lieu est protégé par le Conservatoire du littoral depuis 1998 puisqu’il abrite une faune et une flore riches notamment grâce à la mangrove. Le site a été aménagé pour les visiteurs et vous pourrez donc vous balader sur cette promenade en bois.

 

Crédit photos : @coco_2509

LA SAVANE DES PETRIFICATIONS

Au sud de la plage des Salines, allez jusqu’à l’anse à Prunes et garez-vous au niveau de la barrière. Patience pour y aller en voiture, le chemin est accidenté donc il vaut mieux prendre son temps.

L’anse à Prunes

 

Cette balade est à faire le matin de bonne heure. Sinon, gare à la chaleur. En commençant à 10h et en finissant vers midi, c’était assez dur à tenir. Prévoyez beaucoup d’eau, de la crème solaire, un chapeau qui tient bien et qui ne risque pas de s’envoler à cause du vent et surtout des baskets.
La balade commence dans les sous-bois. Lorsque vous atteindrez le petit pont de bois, c’est là que ça commence vraiment. Si vous avez de la chance, la marée sera basse et la traversée sur les rochers de chaque côté du pont sera plus aisée.

 
Le chemin est tout de suite sur la droite après le pont. Il suffit de longer la mer. Au bout d’un certain temps, vous arriverez au niveau d’un ancien volcan. Le paysage est alors saisissant. Des roches rouges et des falaises s’offrent à vous. L’érosion faisant son travail, c’est vraiment fascinant à regarder. Le soleil et la chaleur seraient moins forts, je crois qu’on pourrait y passer des heures. Il y a également un grand nombre de cactus. C’est d’ailleurs, à ma connaissance, le seul endroit où vous pourrez en voir en Martinique. Le décor ici est unique et plutôt désertique. On n’a pas l’impression d’être sur une île tropicale car la végétation luxuriante, les cocotiers…ont entièrement disparu sur cette partie de l’île.

  

   

   

Au bout de la balade, l’anse Trabaud. Très belle et longue plage. Malheureusement, les sargasses avaient envahi l’espace lorsque j’y suis allée.

Si vous le souhaitez, vous pouvez y faire une halte et vous baigner. Sinon faites demi-tour et retournez à votre voiture, soit par le même chemin, soit en passant plus à l’intérieur des terres, à travers la vraie « savane » et ses herbes folles.

   

L’ILET CHEVALIER

Cet îlet, au sud-est de l’île, est un petit coin de paradis. On a pied très loin, ce qui est super quand on s’y trouve avec des enfants. Pour y aller, vous pouvez soit faire la traversée pour 4€ par personne depuis le Cap Chevalier, soit partir en excursion sur la journée avec Taxi-Cap pour 38€. Ils vous feront voir les mangroves, la barrière de corail. Vous ferez un baptême du rhum dans des fonds blancs puis vous accosterez sur l’île pour passer la journée. Au programme, présentation des combats de coqs (sans mise à mort), repas, musique et bien sûr baignade. N’oubliez surtout pas la crème solaire. Il n’y a rien de plus traitre que de faire du bateau.

   

L’HABITATION CLEMENT

S’il y a un lieu à visiter, c’est bien celui-ci. L’habitation se trouve sur la commune du François. C’est 12€ l’entrée mais le domaine est vraiment sublime et très bien entretenu. Un parcours a été créé. Il permet de visiter les jardins, immenses, mais aussi les différents bâtiments présents sur la plantation, notamment la maison de maître.
A la fin de la visite, vous pourrez voir l’exposition du moment dans le bâtiment de la fondation Clément puis vous clôturerez le tout avec une petite dégustation.

   

   

 

LA PRESQU’ILE DE LA CARAVELLE

Encore plus au nord, à l’est de l’île, la Caravelle. Il y a là une belle et longue balade à faire. Encore une fois, et sans mentir, allez-y vraiment très tôt. Garez-vous un peu avant le château Dubuc et commencez la balade en partant vers le phare. Si vous commencez par le château et donc par le sud de la presqu’île, préparez-vous à une côte interminable et très pentue à monter en fin de parcours ! De quoi vous achever vu la chaleur.
Au début de la balade, monter au phare. Là aussi la côte est forte mais la vue panoramique une fois au phare vaut le détour.


Reprenez ensuite le chemin normal pour faire le tour de la presqu’île. Les paysages sont divers et variés mais là encore, comme pour la savane des pétrifications, c’est plutôt aride. Petite précision tout de même, même par temps sec, les passages à l’ombre sont très humides et c’est la gadoue.
Pour ceux qui ne craignent pas la chaleur, faites le grand tour en passant par la pointe Caracoli et passez par la baie du Trésor pour une petite baignade.
Avant de remonter vers le château Dubuc, vous emprunterez un petit chemin à travers la mangrove. Ouvrez l’œil pour voir les crabes.

   

J’espère que le voyage vous aura plu. Je vous mets une petite vidéo pour retracer ce que je vous ai raconté dans les articles précédents.

Pour voir ou revoir les articles précédents, c’est par ici :

Voyage en Martinique #1 : le nord de l’île

Voyage en Martinique #2 : l’ouest de l’île

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Voyage en Martinique #3 : le sud-ouest et l’est de l’île”

  1. I have been surfing online more than threee hours these
    days, yet I by no means found any attention-grabbing article like yours.
    It is pretty value enough for me. In my opinion, if alll site owners and bloggers made good
    content as you did, the net will likely be much more helpful than ever before.

Laisser un commentaire